philippe

Vente de livres

Dans la continuité du festival des Solidarités, nous vous proposons une nouvelle vente de livres :

samedi 15 et dimanche 16 décembre

de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00

dans les locaux de l’Amicale Laïque de Couëron Centre

 

L’intégralité des bénéfices de la vente de ces livres sera utilisée dans les projets de solidarité internationale.

Nous remercions toutes les personnes qui s’impliquent dans cette action en donnant ou en achetant des livres.

Festival des solidarités – Couëron – 24 novembre 2018

Chaque année, le Groupe International de l’Amicale laique Couëron centre mène des actions pour financer les projets en faveur d’Haïti et de Zorgho. Nous avons le souci d’animer le territoire par des évènements (vide grenier, marché solidaire..) qui sont avant tout porteurs de sens et permettent de financer concrètement nos projets solidaires.

Cette année, un nouvel événement est à noter sur vos agendas pour sa première édition ! Nous avons engagé un nouveau partenariat avec l’association couëronnaise  » les Lucioles » en créant un évènement  » le Festival des Solidarités » qui se déroulera :

le samedi 24 novembre

à partir de 14h jusqu’à 1h à l’espace de la Tour à plomb.

Au programme :

 Dès 14h :

  • Expositions,
  • Tables rondes avec les différents acteurs de la solidarité sur le territoire,
  • Vente de livres d’occasion,
  •  Spectacle de marionnettes par Philippe MIKO.

19 h :

  • Concert de steel drum par les groupes de l’Amicale laïque Couëron centre

20h30 : Trois concerts

  • PHILIPPE MIKO & CO  – CHANSON FRANÇAISE CHANSON SANS FRAISES
  • NÉMÉSIS – REGGAE
  • OLLECTIF TEAM PEACE – VARIÉTÉ CHANSON FRANÇAISE

Ecole – Laicité : Demandez le programme – Soirée débat

Soirée débat

Jeudi 13 avril 2017 à 18 h 30

1 quai Commandant LUCAS à Couëron

L’objectif de cette soirée – débat est de comparer les  programmes des candidats à l’élection présidentielle concernant l’éducation et la laïcité.

Pour animer cette soirée, projection d’extraits vidéo des interventions des candidats sur ces thèmes et communication des propositions de nos partenaires laïques : Ligue de l’enseignement FAL 44, FRANCAS 44, Fédération de Parents d’élèves FCPE, Délégués Départementaux de l’Éducation Nationale.

Avec la participation de Jean Michel DUCOMTE

Président national de la Ligue de l’Enseignement

Soirée débat – La laïcité se dévoile

Soirée débat

Mardi 6 décembre 2016 de 19 à 21 h

Salle de l’Estuaire à Couëron

Cette action se situe dans le prolongement du projet mené en septembre 2015 avec la conférence de Philippe GAUDIN suivie d’échanges en tables rondes sur la Charte de la laïcité entre les divers participants : enseignants, intervenants, parents, militants laïques…

Suite au bilan de cette action, les partenaires organisateurs (Amicale laïque de Couëron Centre, Inspection académique de Couëron – Savenay, Ville de Couëron, Délégués Départementaux de l’Education Nationale, Fédération des Amicales Laïques 44, FRANCAS auxquels se sont joints le Collège Paul Langevin, le Lycée Jean Jacques Audubon) ont décidé de reconduire leur coopération pour organiser un nouveau temps fort autour de la laïcité le 6 décembre 2016.

La soirée se déroulera en deux temps:

  • Ouverture de la soirée par une lecture spectacle de la compagnie « la Rage qui Rit » intitulée « La laïcité se dévoile »
  • Tables rondes pour échanger sur un thème entre : les enseignants volontaires de la circonscription Couëron-Savenay, les intervenants sur le temps péri-scolaire, les parents d’élèves, le public (entrée libre)…

Voir la vidéo réalisée lors de cette soirée.

Solidarité Haïti

Solidarité avec Haïti

Depuis plusieurs années, l’Amicale Laïque de Couëron Centre est engagée dans un programme éducatif avec Haïti. Ce projet est mis en place sous l’égide de Solidarité Laïque et les Francas.

L’Amicale a un partenariat avec le foyer de l’association Men Kontre Pou Timoun Rozo à Roseaux. Situé près de Jérémie dans le sud-ouest du pays, le foyer, en plus d’accueillir des enfants dans le besoin, a également un rôle éducatif rayonnant sur le village de Roseaux. Chaque année un échange d’animateurs Haïtien et Français est mis en place, des cours d’alphabétisation sont donnés au sein du foyer…

Pour que cette belle histoire continue, nous avons besoin de votre aide! En effet suite au passage de l’ouragan Matthew le pays à subi d’importants dégâts, la commune de Roseaux et le foyer n’ont pas été épargnés…

 

APPEL AU DON

pour les enfants et l’éducation en Haïti

Les dons collectés par l’Amicale laïque de Couëron Centre seront intégralement utilisés par Solidarité Laïque en Haïti.

Vous pouvez déposer ou envoyer vos dons à

Amicale Laïque de Couëron Centre

1 quai Commandant Lucas 44220 COUËRON

Un reçu fiscal vous sera envoyé en début d’année prochaine.

Hommage à Claude JUBINEAU

Hommage à Claude JUBINEAU

de la part de l’Amicale laïque de Couëron centre

 lors de ses obsèques le 7 octobre 2016

Claude ,

Tu es entré à l’Amicale en 1948 et tu auras été fidèle pendant 68 ans à notre association en étant un des plus ardents défenseurs de la laïcité sur notre commune.

En 1954, tu deviens secrétaire de l’Amicale, jusqu’en 1956. Tu participes activement à la construction de l’ancien foyer laïque et à l’édification de la colonie de l’Epine à Noirmoutier au sein de l’Entente qui regroupait les amicales Laïques de Couëron et La Chabossière. Tu seras par la suite président de cette association jusqu’en octobre 2010 où tu as fait preuve de sagesse et d’équité lors de sa dissolution.

Tu deviens président de l’Amicale en 1976. Tu assumeras cette responsabilité pendant 15 ans, une belle tranche de vie !

Tu es l’un des créateurs des centres de loisirs d’abord hors commune puis sur le site exceptionnel de l’Erdurière. Tu m’as confié  un texte dense et d’une précision d’orfèvre sur l’histoire de ces centres de loisirs et ses liens avec les politiques municipales sans oublier les mouvements d’éducation populaire qui nous ont accompagnés dans cette belle aventure.

Au-delà de ces actions militantes, nous devons te rendre hommage pour les grandes connaissances dont tu nous as fait bénéficier . Tu  ne manquais  jamais de nous rappeler les dates fondatrices de la laïcité et de l’école publique sans oublier celles qui ont bâti la République comme les lois de 1936 sur les congés payés et l’enseignement public avec le rôle essentiel de Jean ZAY dont tu étais un grand admirateur et pour lequel tu souhaitais tant qu’une école publique porte son nom à Couëron !

Voici quelques faits marquants sur lesquels tu t’es investi avec conviction aux côtés d’autres militants laïcs :

  • le centenaire de l’Ecole publique en 1981
  • le bicentenaire de la Révolution en 1989
  • les 70 ans des congés payés en 2006
  • les 80 ans de l’amicale et les 100 ans de l’Etoile en septembre 2010 :

à cette occasion, tu avais écrit un texte retraçant les faits marquants de l’histoire ouvrière des siècles passés entremêlés avec l’histoire de l’Amicale.

En octobre 2014, tu as raconté l’histoire de Jean Jaurès devant un parterre d’enfants qui devaient retrouver son buste lors d’un jeu. L’un d’eux t’a dit  » Il était de ta famille ?  » tant il y avait de passion et d’émotion dans ta voix !

Voilà, tu étais notre mémoire, tu nous enrichissais de ton savoir. Aujourd’hui,  nous avons perdu un militant qui ne faisait aucune concession aux lâchetés des politiques, ni aux intégrismes religieux.

Nous n’avons pas eu le temps de t’apporter notre bulletin de rentrée mais tu aurais été fier, Claude, de voir que la jeunesse, sous l’égide de l’amicale, était une jeunesse ouverte aux autres, curieuse de découvrir le monde, apprenant à vivre ensemble et porteuse des valeurs laïques !

Au revoir Claude, merci pour ton action , tu nous as tendu le témoin, nous prenons le relais.

Projet de jeunes avec Zorgho

Suites du camp Zorgh’eau à Pénestin pendant l’été 2016

Notre ATEC (Association Temporaire d’Adolescents Citoyens) s’est constituée suite à notre projet avec la ville de Zorgho que nous menons depuis plus d’un an.

Nous sommes un groupe de huit jeunes couëronnais, et entre le lycée pour certains et les études supérieures pour d’autres, nous avons décidé de créer cette ATEC pour permettre au projet de perdurer dans le cas où certain ne pourrait plus le continuer, après que nous nous soyons rendu à Zorgho une première fois, surement cet été. En effet, le fait de nous unifier en une association (temporaire) officielle facilitera l’accès au projet pour d’autres jeunes couëronnais des générations suivantes et permettra son renouvellement. De plus, cette association nous simplifie l’accès aux subventions dont nous aurons éventuellement besoin, à l’avenir grâce au biais des Francas. Après nous avoir encadrés notamment l’année dernière lors de l’accueil d’un groupe de sept Zorgholais à Couëron, l’Amicale nous a proposé de nous « laisser les rênes » de notre projet. C’est-à-dire que nous assumons désormais nous-mêmes les décisions, nous nous occupons de la communication autour des trois outils que nous avons réalisés l’année dernière (une exposition, une vidéo et une carte postale) et nous nous préoccupons de l’aboutissement du projet. Par la même occasion, le fait que nous nous « auto-dirigeons » nous responsabilise encore plus vis-à-vis du projet bien sûr, mais aussi personnellement, pour chacun d’entre nous. Ainsi, nous développons tous des capacités qui peuvent nous servir dans notre future vie professionnelle comme par exemple la prise de décision, la communication, l’organisation de réunions etc.

Nous sommes donc ravis, après un démarrage plutôt délicat de pouvoir gérer notre projet même si heureusement, l’Amicale n’est jamais très loin pour nous conseiller et nous éclairer quand nous en avons besoin !

Camp Zorgh'eau à Pénestin - Eté 2015

Camp Zorgh’eau à Pénestin – Eté 2015

Handicap : le chevalet, un outil de réflexion, de formation et d’accompagnement

L’accueil en situation de handicap

Accueil d’enfants, d’animateurs en situation de handicap : le chevalet, un outil de réflexion, de formation et d’accompagnement.

Les Francas proposent un outil de sensibilisation, d’animation et de formation à destination des équipes éducatives pour réfléchir et agir en faveur de l’inclusion éducative et sociale des enfants et des adolescents en situation de handicap. Le chevalet a été remis officiellement à Paris mercredi 17 février à Mme Ségolène Neuville, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion.

Les enfants et les adolescents en situation de handicap connaissent encore aujourd’hui de nombreuses difficultés pour accéder à des espaces éducatifs, scolaires ou de loisirs, et tout particulièrement aux espaces éducatifs dits non spécialisés. Les barrières sont multiples et multiformes mais la plupart, avec une volonté collective tant politique qu’éducative, peuvent être dépassées. C’est pourquoi des organisateurs locaux adhérents aux Francas de Loire-Atlantique, accompagnés par Amandine Loizeau, chargée de mission, ont créé un outil de réflexion à destination des équipes éducatives : le chevalet.

Créé selon les méthodes de l’éducation populaire en prenant appui sur les constats et questions des acteurs locaux, c’est tout naturellement que la Fédération nationale des Francas a souhaité valorisé ce travail exemplaire pour faire bénéficier l’ensemble de son réseau et plus largement les acteurs éducatifs en proposant une version nationale sous le Haut Patronage du Secrétariat d’état chargé des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, avec le soutien du ministère de l’éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, le parrainage de la Caisse nationale des allocations familiales.

Mercredi 17 février 2016, la Fédération nationale a remis officiellement un exemplaire du chevalet à Mme Ségolène Neuville au siège de la Fédération nationale des Francas. Lors de son discours elle a rappelé les engagements du Gouvernement Français : « l’objectif est de favoriser l’accès et l’accueil des enfants handicapés dans tous les espaces éducatifs, c’est une vraie démarche de mixité du public, d’inclusion sociale et cela répond à une vraie demande des familles, des enfants et des associations qui les représentent. Si l’on veut que les personnes handicapées dans quelques années soient vraiment considérées de la même façon que tout le monde, avec les mêmes droits et un égal accès, il faut changer le regard.

La meilleure façon est de faire en sorte que les enfants soient éduqués ensemble, aient des loisirs ensemble et de cette façon-là, ils font tomber les barrières et tomber les stéréotypes. Les préjugés nous en avons tous et c’est bien au moment de l’enfance, le meilleur moment pour faire tomber ces stéréotypes. Bien sûr, c’est une démarche qui s’inscrit dans la durée parce que c’est avec les enfants d’aujourd’hui que nous aurons la société de demain. C’est dans cette logique qu’a été conçu le chevalet qui nous est présenté et remis. J’exprime mon soutien à cet outil extrêmement concret qui aborde extrêmement finement des situations auxquelles sont confrontées les personnes en situation de handicap, leurs proches mais aussi les professionnels ; cela permet de dédramatiser quand on aborde sur le ton de l’humour certaines situations qui peuvent arriver et il est plus facile d’arriver à remettre en question ses pratiques, sur le ton de l’humour. C’est donc un véritable support de réflexion qui permet de se poser les bonnes questions et d’élaborer des réponses sur mesure qui soient adaptées au besoin à chaque situation de handicap ; une action concrète qui permettra de lever les craintes de beaucoup de professionnels et de les sensibiliser ».

A destination des professionnels de l’animation, de l’éducation, le chevalet est disponible sur commande auprès de la Fédération nationale des Francas, 80 euros. Il est complété par un livret pédagogique qui propose des contenus complémentaires pour préparer une séance d’animation.

Remise-du-chevalet

Gabrielle Clouet Josiane Ricard et Ségolène Neuville

Gabrielle Clouet, Présidente de l’Amicale Laïque de Couëron, Josiane Ricard, Présidente de la Fédération nationale des Francas, Ségolène Neuville, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion.

Solidarité laïque valorise nos actions de solidarité

Depuis plusieurs années, l’Amicale laïque de Couëron est jumelée avec le centre éducatif de Roseaux, en Haïti.

Gaby Clouet nous raconte comment cet échange interculturel a transformé les individus et les pratiques de sa structure.

« La relation que nous entretenons avec le centre éducatif de Roseaux au sein du programme porté par Solidarité Laïque en Haïti apporte bien plus que la seule découverte de l’autre », assure Gaby Clouet, membre de l’Amicale laïque de Couëron. Echanges pédagogiques, accueil d’animateurs et bénévolat, l’interculturalité est mises au cœur de ce partenariat. « Partager sa culture suppose qu’on doit la connaître, explique Gaby. Les enfants redécouvrent ainsi leur patrimoine quand ils envoient des photos, des chansons ou encore des légendes de chez nous à leurs homologues haïtiens. »

Pour Gaby, c’est la réciprocité de ce partenariat qui fait sa force. « Nous n’avons pas le monopole de la vérité. Quand les Haïtiens viennent chez nous, ils ont un regard critique sur notre mode de vie. Cela nous permet de repenser nos modèles. » Un retour sur soi qui renforce aussi les valeurs de chacun et qui redonne du sens aux actions de l’association. Ainsi les jeunes ont-ils par exemple proposé, pour lever des fonds, de coordonner un marché solidaire avec les artisans de la région plutôt que d’organiser une énième soirée loto. « Ils deviennent force d’initiative et prennent des responsabilités. Aujourd’hui, la hiérarchie générationnelle tend à disparaître. »

Solidarité sur le territoire

Les bénéfices du jumelage ne s’arrêtent pas là, puisque les animateurs de l’Amicale interviennent aussi dans d’autres centres de loisirs, notamment dans les temps périscolaires. « Les acquis qu’ils ramènent de leur séjour de formation ou de bénévolat sont partagés plus largement au sein de la région. »

Au sein de notre programme en Haïti, d’autres associations locales ont tissé des partenariats avec le centre de Roseaux. L’Amicale a ainsi rencontré nos délégations départementales de la Rochelle et de la Creuse et des associations de Beaugé et d’Echirée. Avec les Francas 44, dont fait partie Gaby, tous travaillent aujourd’hui à renforcer leurs liens sur le territoire et à l’international. « La solidarité est avant tout un acte fédérateur. »

solidarite

Plantation d’un arbre de la Laïcité – 9 décembre

Plantation d’un arbre sur le terrain des jardins familaux

Mercredi 9 décembre 2015 à partir de 10 heures

Dans le cadre de la commémoration de la Loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l’Etat,  un arbre de la Laïcité sera planté sur le terrain de ses jardins familiaux de la ZAC ouest en présence d’élèves d’une école de la commune.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de plusieurs actions menées par l’Amicale Laïque de Couëron  et la Mairie de Couëron, en partenariat avec l’Education Nationale, les DDEN, les Francas et l’Huma-Café.

Voir le programme complet sur le site de la Mairie de Couëron

Cet anniversaire de la loi de 1905 revêt une importance particulière en cette année 2015 qui a été marquée par des évènements tragiques qui montrent que la défense de la Laïcité est toujours une priorité dans notre république.

arbre laïcité bis-1